mardi 31 mars 2015

La Maison de Salt Hay Road

Couverture La Maison de Salt Hay Road
La Maison de Salt Hay Road
de Carin Clevidence
Editeur : 10-18
Poche : 336 pages
Prix : 7.80 €

Trois générations cohabitent cahin-caha dans la maison de Salt Hay Road, au cœur de Long Island : Scudder, le patriarche bourru ; Roy, son fils célibataire endurci ; Mavis, sa fille revenue au nid ; et Nancy et Clayton, les enfants de sa fille aînée, morte cinq ans plus tôt. Quand Nancy rencontre Robert Landgraf, un ornithologue en vadrouille sur l'île, c'est le coup de foudre. En un mois, elle accepte sa demande en mariage et décide de le suivre à Boston. Tout l'édifice qui sous-tend cette singulière famille s'en trouve alors ébranlé. 

  • Mon avis :
A travers ce roman, nous suivons la famille qui vit dans la maison de Salt Hay Road, sur une période de quelques années (1937 à 1945). Ici, trois générations cohabitent tant bien que mal, avec leurs secrets et leurs souffrances du passé. Il y a Scudder, le grand père veuf chef de famille et ancien sauveteur en mer. Sa fille Mavis, qui travaille comme cuisinière. Son fils Roy, éternel célibataire. Les petits enfants Nancy et Clayton, dont les parents sont morts.
Leur vie, pourtant déjà bien abîmée par les épreuves du passé, va basculer petit à petit suite à l'explosion d'une usine locale qui fabrique des feux d'artifices. Les évènements bouleversants et parfois malheureux s’enchainent.

Malgré la multitude des personnages principaux et secondaires, je me suis vite attachée à eux. J'avais très envie de voir comment ils allaient s'en sortir face aux épreuves. On suit l'évolution de leurs vies, où l'auteure mélange les scènes du quotidien et les souvenirs du passé.
On apprend aussi à connaître Helen et Bertrand, les parents de Nancy et Clayton, à travers les yeux des membres de la famille. Ils en ont chacun une vision différente, selon le lien de parenté.

La plume de Carin Clevidence est d'une grande qualité, à la limite de la poésie. Le tout est plutôt fluide, très bien écrit et j'ai pris plaisir à tourner les pages. Les paysages et le décor sont bien dépeints, on s'y croirait !

Mais malgré les personnages attachants et plaisants à suivre, et une écriture superbe, il m'a manqué une vraie histoire dans ce roman. Il n'y a pas vraiment de fil conducteur, les évènements s'enchainent sans former quelque chose de particulier. On a plutôt l'impression que le sort s'acharne contre cette famille, c'est tout. Le découpage du roman m'a aussi paru assez brut, où il y a pas mal d'ellipses temporelles.

Pour conclure, mon avis est assez mitigé sur « La maison de Salt Hay Road ». Je me suis vite attachée aux divers personnages, mais il m'a manqué une vraie histoire, un fil conducteur. Si bien qu'à la fin de ma lecture, j'ai ressenti comme une impression de "vide".

Livre lu pour :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire