dimanche 28 juin 2015

Le Roi des Fauves

Couverture Le Roi des Fauves
Le Roi des Fauves
de Aurélie Wellenstein
Editeur : Scrinéo
Broché : 284 pages
Prix : 16.90 €

Poussés par une famine sans précédent, trois amis, Kaya, Ivar et Oswald, prennent le risque de braconner sur les terres de leur seigneur, mais son fils les surprend. Au terme d’une lutte acharnée, ils laissent le noble pour mort. Capturés et jugés pour tentative de meurtre, les trois amis sont condamnés à ingérer un parasite qui va les transformer en « berserkirs ». Au bout de sept jours de lente métamorphose, ils seront devenus des hommes-bêtes, et leur raison s’abîmera dans une rage inextinguible. Le temps de cette transformation, ils sont enfermés dans Hadarfell, un ancien royaume abandonné, dont le passé et l’histoire ont été engloutis par le temps…

  • Mon avis :
Ivar, Kaya et Oswald, trois amis dont le village souffre de famine, décident d'aller chasser sur les terres du Jarl. C'est interdit et ils risquent la mort s'ils se font attraper, mais la faim les pousse à commettre l'acte qui va les condamner. Le Jarl, impitoyable et cruel, les condamne à devenir des berserkirs, des êtres mi-hommes mi-bêtes, sauvages et cruels. Dans sept jours, Ivar, Kaya et Oswald deviendront inévitablement des bêtes sanguinaires, mais ils sont prêts à tout pour lutter jusqu'au bout, pour garder une once d'humanité.

L'auteure a créé un roman onirique à l'univers envoûtant et passionnant. Le tout a un côté mystique riche et étonnant. Le lecteur se retrouve plongé dans une ambiance assez sombre, très proche de la mythologie nordique. Tout au long du récit, je me suis sentie vraiment à fond dans ma lecture. J'ai eu l'impression de vivre les aventures des trois protagonistes à leurs côtés. J'ai tremblé pour eux jusqu'au bout !

Ivar, notre héros et narrateur, est un jeune homme aux réactions et aux actions réalistes. Il est loin d'être parfait, il a ses faiblesses, mais il a beaucoup de courage et de force au fond de lui. J'adore ce genre de personnage, qui est un vrai héros sans vraiment en être un, qui se révèle au fil des pages. Il en va de même pour Oswald et Kaya. Ce sont des personnages imparfaits, qu'on apprend à aimer malgré leurs défauts. Ils luttent pour conserver leur humanité, et cela n'est pas de tout repos. Le doute s'infiltre en eux, ils pourraient facilement céder au désespoir. C'est là qu'Ivar nous montre toute sa force mentale.

En conclusion, j'ai adoré cette lecture ! Ce roman a été une véritable surprise,et « Le roi des fauves » sort des sentiers battus de la fantasy. Je pense qu'il plaira à tous les fans du genre, qu'ils soient jeunes adultes ou plus vieux. L'auteur a créé un univers riche et prenant, elle nous offre une histoire passionnante et des héros attachants.

Je dois bien l'avouer, la maison d'édition Scrinéo publie de véritables pépites dans le domaine de la fantasy. Je vous conseille bien évidemment « Le roi des fauves », mais aussi la saga « Le puits des mémoires » de Gabriel Katz, ainsi que « La voie des oracles » d'Estelle Faye.



C'est un coup de coeur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire