vendredi 24 juillet 2015

Digitale

Digitale
de Sarah Wagon
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 256 pages
Prix : 14.90 €

Jade, 20 ans, travaille pour le centre de reboot qui traite les membres de la société dont la puce électronique contrôlant les émotions ne fonctionne plus. L'un des patients, Sacha Fleery, résiste à toutes les tentatives de réinitialisation. A son contact, malgré elle, Jade échappe au contrôle de sa puce et redécouvre ses émotions.

  • Mon avis :
[-Livre à paraître le 20 août 2015-]

Le monde a été anéanti à cause de la violence des hommes il y a plusieurs centaines d'années. Désormais, les humains contrôlent leurs émotions grâce à des programmes implantés dans des puces électroniques : ils sont des Digitaux. Jade, une jeune femme de 20 ans, vit dans ce monde. Elle travaille dans un centre de Reboot où les Déficients (ceux dont les puces sont défectueuses) sont soignés. C'est à ce moment là qu'elle fait la connaissance d'un nouveau patient dont elle a la charge : Sacha.

L'intrigue du récit n'est pas exceptionnelle. L'auteur a réussi à maintenir un peu mon intérêt grâce à l'action bien présente et à quelques rebondissements, mais je n'ai pas été vraiment captivée. « Digitale » ne révolutionne pas la dystopie et je dirais même que c'est un roman qui ressemble beaucoup aux livres du genre que l'on pouvait découvrir il y a 3 ou 4 ans.
Concernant l'univers, je dois l'avouer, il m'a fait une grosse impression de déjà-vu. Pendant ma lecture, j'ai beaucoup pensé au roman Glitch d'Heather Anastasiu (où les humains sont contrôlés par des puces électroniques). Non pas que la trame soit exactement la même, mais le gros de l'intrigue est là...

Quant aux personnages principaux et leur relation, je n'ai pas du tout ressenti les émotions que l'auteur nous décrit. Sacha et Jade ont un peu plus d'une vingtaine d'années, mais se comportent comme s'ils en avait 16. C'est assez perturbant. De plus, j'ai vraiment eu du mal avec leurs dialogues, que j'ai trouvés vraiment creux. Tout va trop vite entre eux, et sans raison. Au final, je ne comprends pas qu'ils terminent ensemble tant ils sont insipides (ce n'est pas un scoop, je ne vous spoile pas, rien qu'avec le résumé on sait que ça va arriver).

En conclusion, je n'ai pas du tout accroché avec ce roman. Le récit est très prévisible et les personnages ne m'ont fait ni chaud ni froid. Pour ma part, c'est du « vu et revu ». Je sais que je suis dure, et cela ne me fait pas plaisir de l'être... Pourtant, voilà ce que je pense de ce roman.
Je pense que « Digitale » pourrait plaire davantage aux lecteurs qui n'ont pas beaucoup lu de dystopies.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire