lundi 27 juillet 2015

La Voie des Oracles, tome 2 : Enoch

Couverture La Voie des Oracles, tome 2 : Enoch 
La Voie des Oracles, tome 2 : Enoch
de Estelle Faye
Editeur : Scrinéo
Broché : 332 pages
Prix : 16.90 €

Poursuivis par les hommes d’Aedon, Thya, Enoch et Aylus fuient dans les terres barbares…
Sur les routes, les trois acolytes vont découvrir un monde très divers, coloré, fabuleux, où des magies et des mystiques plusieurs fois centenaires côtoient des aspirations farouches à la liberté. Un monde plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer.
Au cours de ce nouveau voyage, Thya et Enoch vont à nouveau être mis à l’épreuve, et se révéler, ou se perdre…. Avec, en fond, la menace grandissante d’Aedon, soutenu cette fois par un nouvel allié surnaturel…

  • Mon avis :

Nous retrouvons Thya, Enoch et Aylus en cavale dans les forêts germaniques. Ils cherchent à échapper à Aedon, le frère de Thya. Ce dernier a assassiné son père et reçoit l'appui d'une puissante et précieuse alliée. Grâce à elle, Aedon devient plus puissant et dispose désormais de ressources quasi illimitées pour traquer sa soeur. En plus de la menace de son frère, Thya devra aussi se méfier de ses visions et surmonter beaucoup d'épreuves durant son périple.

Nous quittons donc la Gaule pour découvrir d'autres parties du monde. J'ai tout de suite été transportée par l'histoire de Thya et ses compagnons, tout comme celle d'Aedon et sa quête de vengeance. J'ai apprécié le changement de décor, même si j'adorais l'univers du premier tome et la Gaule du Ve siècle.

L'auteur nous prouve une fois de plus qu'elle maîtrise son univers. Dans le premier tome, je lui "reprochais" juste un petit goût de trop peu concernant les êtres magiques et autres créatures de l'ancien peuple. Cette fois-ci, Estelle Faye a exaucé tous mes voeux ! L'équilibre est parfait entre le côté historique et le côté fantastique de son récit. Nous croisons la route de beaucoup d'êtres surnaturels, tous plus captivants les uns les autres. Ils donnent une dimension encore plus riche au roman. L'auteur nous dépeint une fresque fantastique et onirique à la fois terrible et magnifique. Nous croisons les licornes, des fées, des djinns, des êtres de la nature (faune, ondines, sylphides, satyres, ménades...) et différents dieux (cruels ou d'autres pouvant faire preuve de compassion). 

Thya a beaucoup évolué depuis le tout début des évènements. Si je l'avais trouvée un peu égoïste et adepte des choix irréfléchis dans le premier tome, je ne peux que constater la maturité et le courage dont elle fait preuve dans ce second tome. Thya est intelligente, courageuse et plus déterminée que jamais.
Quant à Enoch, il a désormais gagné toute ma sympathie. Il devient de plus en plus attachant et aura lui aussi son lot d'épreuves dans ce tome. Sa relation avec Aylus est poignante et nous livre de beaux moments.
J'ai une petite pensée toute particulière pour le Minuscule, le petit Sylvain. Sa description m'a fait penser à un Groot miniature (dans le film Les gardiens de la Galaxie) et j'ai tout de suite craqué pour ce personnage si petit mais si fort et si fidèle.

En conclusion, j'avais adoré le premier tome, mais ce second opus est encore meilleur, un véritable coup de coeur ! J'ai adoré suivre Thya et ses compagnons dans cette formidable aventure. Ce second tome est plus magique, plus intense et encore plus captivant. La fin est à la fois géniale et horrible ! J'ai vraiment hâte de voir ce que nous réserve l'auteur pour la suite.

Petit plus de ce second tome : la carte en début d'ouvrage. J'ai adoré pouvoir suivre le chemin de nos héros grâce à elle :)

Vous pouvez visiter le site de l'illustrateur Aurélien Police par ici, ainsi que celui de l'auteur Estelle Faye par là.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire