mardi 28 juillet 2015

Péril mortel

 
Péril mortel
de Mary Burton
Editeur : Milady
Collection : Suspense
Poche : 480 pages
Prix : 7.90 €

Un corps est retrouvé, pendu, dans un champ au Texas. Est-ce un suicide ? Le Texas Ranger Tec Bragg est persuadé du contraire. Il découvre vite que le défunt est lié à Greer Templeton, la propriétaire du vignoble voisin du lieu du décès. Tec se met alors à enquêter sur cette jeune femme mystérieuse, hantée par un passé douloureux...

  • Mon avis :
Tec Bragg, Texas ranger, est appelé sur une scène de crime bien étrange. Un homme a été retrouvé pendu à un arbre, mais plusieurs détails montrent qu'il ne s'est pas suicidé. Les indices de Bragg vont le mener à rencontrer Greer Templeton, une jeune femme qui a connu la victime il y a un peu plus d'une dizaine d'années. Quelques jours plus tard, une autre victime est retrouvée. Quel lien unit ces personnes ? Greer est-elle en danger ou a-t-elle quelque chose à se reprocher ?

« Péril mortel » est un thriller/policier prenant, qui met davantage l'accent sur l'enquête, plutôt que sur la romance. Je dirais même que l'intrigue prend l'ascendant, au point que la romance se fait vraiment très discrète et elle n'intervient que tardivement. Ce n'est pas un défaut, bien au contraire. L'auteur nous propose ainsi une intrigue bien ficelée et maîtrisée, dont le puzzle se forme sous nos yeux au fil des pages.

Greer est une jeune femme touchante au passé tumultueux. Elle ne parvient pas à se pardonner pour certains actes passés, et s'est ainsi renfermée dans sa coquille. Greer s'est forgé une carapace de femme dure et autoritaire. Quant à Bragg, c'est un homme protecteur et assez touchant dans sa relation avec son neveu Mitch. J'aurais aimé un peu plus d’interactions avec lui, un peu plus de dialogues. Ils forment un duo intéressant et on prend plaisir à les voir se tourner autour.

Au final, « Péril mortel » est un roman à l'intrigue assez sombre. La discrète romance apporte une petite touche de fraîcheur au récit. La plume de l'auteure est addictive, c'est fluide et j'étais contente de la retrouver (j'ai lu auparavant « Sans issue », que je vous conseille également).

Livre lu pour :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire