lundi 28 septembre 2015

La Cité des Ténèbres / The Mortal Instruments, tome 6 : La cité du feu sacré

Couverture La Cité des Ténèbres / The Mortal Instruments, tome 6 : La cité du feu sacré
La Cité des Ténèbres / The Mortal Instruments, tome 6 : La cité du feu sacré
de Cassandra Clare
Editeur : Pocket jeunesse
Broché : 791 pages
Prix : 19.90 €

Les ténèbres s'abattent sur le Monde Obscur. Le chaos et la destruction se propagent à une vitesse terrifiante. Clary, Jace, Simon et leurs compagnons rassemblent leurs forces pour faire face au démon le plus puissant qu'ils aient jamais affronté : Sébastien, le frère de Clary. Rien ne semble pouvoir l'arrêter. L'unique espoir de l'anéantir se trouve au coeur du Royaume des Démons. Mais, pour les Chasseurs d'Ombres, ce voyage exige de lourds sacrifices. La quête s'annonce plus difficile que jamais...

  • Mon avis :
Ma lecture du tome 5 remonte à août 2014 (mon avis par ici), il était donc temps que je me lance dans la lecture de cet ultime tome de la saga. 
 
Je vous conseille de ne pas lire mon avis si vous n'avez pas lu les tomes précédents

Nous retrouvons nos Chasseurs d'Ombres dans une fâcheuse position. L'Enclave ne veut pas admettre que Sébastien est une réelle menace, ils n'arrivent pas à retrouver sa trace et celle de ses Obscurs. L'Enclave sera obligée d'ouvrir les yeux sur la situation le jour où Sébastien comment à décimer les habitants des divers Instituts à travers le monde. Parallèlement, certaines Créatures Obscures commencent à se dire qu'être liés aux Chasseurs d'Ombres les mettra en danger, car en travers de la route de Sébastien. La seule solution pour l'arrêter se trouve dans le royaume des démons. Notre groupe de héros, Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures, ne vont pas hésiter à se mettre en danger, à tenter le tout pour le tout, pour sauver le monde.

L'histoire de ce dernier tome suit l'intrigue du tome précédent, que j'avais beaucoup aimé. Le tout est mené à bon rythme dans l'ensemble du récit, et on se retrouve assez vite dans le feu de l'action. Pour moi, il y a juste un petit bémol lorsque les protagonistes se trouvent dans le royaume des démons. Ce passage est assez long et pas des plus intéressants (sauf vers à la fin).

Le duo formé par Clary et Jace m'a régulièrement agacée au fil des tomes de la saga. Pourtant, dans ce tome final, on sent qu'ils ont enfin trouvé leur équilibre et j'ai beaucoup aimé les suivre dans cette aventure, si sombre soit-elle. Ils ont appris de leurs erreurs et cela fait plaisir de les voir enfin sur la même longueur d'ondes.
Du côté des personnages secondaires, j'ai été ravie de tous les retrouver. Les relations entre les différents protagonistes évoluent beaucoup, et pas toujours vers la bonne direction pour eux.
Simon est mon personnage chouchou, mon p'tit coup de coeur. Dans ce tome 6 il est fidèle à lui même, à la fois courageux et drôle. Grâce à lui nous avons droit à une bonne dose d'humour, malgré l'esprit assez sombre du récit. Une fois de plus il va devoir prendre des décisions importantes, pénibles et cela force le respect. Il est d'une loyauté à toute épreuve.
Je suis ravie car on en apprend un peu plus sur la vie de Magnus, on apprend à connaître davantage Isabelle et on retrouve les personnages de la saga « La cité des ténèbres : les origines ».

Fin des spoilers éventuels

En somme, ce dernier tome clôture très bien cette magnifique saga. L'intrigue est intéressante jusqu'au bout et malgré le nombre affolant de pages (pratiquement 800 quand même !) le tout se lit avec une grande fluidité. L'auteure n'épargne pas ses personnages et n'hésite pas à les mettre en position de faiblesse, même si c'est le final de la saga (et que l'on espère que tout ira pour le mieux pour eux).

Concernant la saga : Il y a certains tomes qui m'ont un peu moins captivée que les autres, mais dans l'ensemble je trouve que c'est une série fantastique young-adult vraiment très réussie. Cassandra Clare nous offre une saga à l'histoire prenante, des personnages intéressants et un univers très riche. C'est la recette de son succès ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire