vendredi 19 février 2016

Les duchesses, tome 4 : Lady Isidore

Couverture Les Duchesses, tome 4 : Lady Isidore 
Les duchesses, tome 4 : Lady Isidore
d'Eloisa James
Editeur : J'ai lu
Poche : 375 pages
Prix : 7.40 €

J'ai épousé un monstre ! se lamente lady Isidore Cosway auprès de ses amies. Son mari, qu'elle a épousé par procuration à l'âge de douze ans, est enfin rentré d'Afrique. Et il est superbe - du moins si l'on aime le style rebelle aux cheveux longs. Mais il se refuse à l'honorer. Car ce baroudeur adepte de la méditation et du contrôle de soi est prêt à annuler le mariage s'ils ne sont pas faits l'un pour l'autre. Toutes ces fadaises désespèrent Isidore qui, à vingt-trois ans, est toujours vierge. Peut-on lui reprocher d'être curieuse ? Non ! Alors puisqu'un mariage consommé ne peut être annulé, c'est décidé : d'une manière ou d'une autre, son nigaud de mari tombera dans son lit...

  • Mon avis :
Après « La débutante », « Le couple idéal » et « Lady Harriet » voici le quatrième tome de la saga des Duchesses d'Eloisa James, intitulé « Lady Isidore ».

J'avais eu un peu de mal à apprécier les deux premiers tomes de la saga à cause des héroïnes un brin pleurnichardes. Le troisième tome sur lady Harriet m'avait réconcilée avec la plume d'Eloisa James, je m'étais régalée. C'est donc pleine d'enthousiasme et d'espoir que j'ai entamé la lecture de ce quatrième opus... et j'en ressors enchantée !

Printemps 1784, Isidore est mariée depuis onze ans... sans avoir jamais vu son mari. En effet, celle-i s'est mariée par procuration. Notre héroïne en a eu marre de subir cette situation et s'est mise dans une situation un peu scandaleuse pour faire revenir Siméon Cosway, son mari, en voyage en Afrique sur les bords du Nil. Son stratagème a fonctionné et Siméon est de retour. Toutefois, rien ne se passe comme prévu. Le domaine de ce dernier a été laissé à l'abandon et n'a pas vraiment le temps d'endosser son rôle de mari. Qu'à cela ne tienne, Isidore est prête à tout pour devenir une véritable duchesse, quitte à remonter ses manches !

Tout comme dans les précédents romans de la saga, l'intrigue mêle plusieurs histoires et plusieurs personnages. Nous avons notre toile de fond avec les mutiples personnages secondaires (que j'adorent !) et nous suivons un couple en particulier : lady Isidore et le duc Siméon Cosway.
Le duo formé par nos personnages principaux est diablement efficace. L'auteur nous entraîne dans une intrigue très plaisante à suivre, très drôle, où les personages apprennent à se connaître dans l'adversité.

En ce qui concerne les personnages principaux, je les ai adorés. Ils ont deux caractères forts et entre eux, cela fait immédiatement des étincelles. Malheureusement pour eux, ils vont devoir faire avec et se battre pour trouver un terrain d'entente.
Isidore est une jeune femme qui sait ce qu'elle veut, prête à tout pour l'obtenir. Elle fait preuve d'une certaine naïveté, mais cela donne plus souvent lieu à des scènes drôles qu'à des scènes agaçantes. Je la trouvait un peu frivole dans les tomes précédents, mais elle se révèle être une femme pragmatique. C'est juste qu'elle a un tempérament de feu par moments, et ça ne plaît pas forcément à tout le monde ! Surtout pas à sa belle-mère, très accrochée à l'étiquette.
Siméon est un homme viril, qui a parcouru beaucoup de terres étrangères, mais qui reste quand même attaché aux moeurs anglaises. Se retrouver avec une femme loin d'être docile, ça le fait enrager. Pourtant, il n'est pas macho ni énervant. On sent qu'il craque peu à peu pour Isidore, ça le perturbe et il s'interroge beaucoup sur lui même et sur sa vision de voir son avenir. J'aime les héros qui se remettent en question si nécessaire !

Quant aux protagonistes secondaires, j'ai été ravie de les retrouver. On les connaît depuis un petit moment déjà et mon attachement se renforce au fil des pages. Jemma est en proie aux doutes et j'ai aimé la voir se poser des questions. Elle manie toujours le sarcasme à la perfection et j'adore son petit côté espiègle. On a l'impression qu'elle est mêlée à toutes les intrigues de la haute société londonienne ! Son mari est lui aussi un personnage très intéressant. En effet Elijah est plus présent, on apprend à le connaître et je le vois désormais sous un nouveau jour. J'ai hâte de suivre son histoire dans les prochains tomes de la saga. Le duc de Villiers est lui aussi un personnage qui a beaucoup évolué depuis le début. Il devient moins formel, plus espiègle et plus drôle.

En somme, Eloisa James continue sur sa lancée, et je dirais même qu'elle fait de mieux en mieux. Avec « Lady Isidore », l'auteur nous livre une histoire plaisante à suivre avec des personnages hauts en couleurs. J'ai les deux prochains tomes dans ma PAL, consacrés à Jemma et à Villiers, je peux vous dire qu'ils ne vont pas rester longtemps à attendre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire