mardi 16 février 2016

Si c'est la fin du monde

Couverture Si c'est la fin du monde
Si c'est la fin du monde
de Tommy Wallach
Editeur : Nathan
Broché : 472 pages
Prix : 17.90 €

Et si une météorite avait deux chances sur trois… de faire exploser la Terre dans deux mois ? Alors que la fin de la terminale approche pour Peter, Anita, Andy et Eliza, une météorite apparaît dans le ciel : elle a deux chances sur trois de percuter et faire exploser la Terre deux mois plus tard.
Tout à coup, l’avenir n’a plus la même importance… L’anarchie s’installe peu à peu : violence et pillages se multiplient, beaucoup arrêtent de travailler, la nourriture commence à manquer.
Les quatre adolescents doivent décider maintenant ce qu’ils feront du reste de leur vie, et peut-être, paradoxalement, en profiter pour être enfin libres et heureux, même pour peu de temps…

  • Mon avis :
Le monde apprend qu'une météorite, baptisée Ardor, va s'écraser sur la Terre dans environ deux mois. Les chances de survie de l'espèce humaine sont quasi nulles. Comment le monde va réagir ? Que vont-ils faire pendant ces deux mois restants ?

Le résumé du livre m'a intriguée et je le trouvais vraiment très prometteur. Malheureusement, j'ai été très déçue par ma lecture, et ce pour plusieurs raisons.

Nous suivons la vie de plusieurs adolescents dans la ville de Seattle. Peter le sportif célèbre ; Eliza la passionnée de photo à la réputation de salope ; Andy le musicien glandeur ; et Anita l'intello. Chacun a une façon différente de réagit à cet évènement. Certains changent complètement de personnalité, d'autres veulent donner le meilleur d'eux-mêmes, et d'autres encore s'enfonçent dans la médiocrité. Etant donné que les personnages narrateurs sont très stéréotypés, il est aisé de constater le changement dans leurs personnalités.

C'est vraiment dommage que l'histoire soit dans une sorte de huis-clos dans la ville de Seattle. On ne voit pas comment le monde réagit par rapport au fait que tous vont mourir. J'aurai adoré savoir (via les médias ou d'autres personnages) comment ça se déroule au-delà des limites de Seattle. Cela aurait pu donner un côté dramatique à la situation, ce que je n'ai pas du tout ressenti avec ce livre.
En effet, une bonne partie de l'intrigue se déroule dans le lycée d'Hamilton, avec ses intrigues de lycéens un peu puériles. Un astéroïdes va leur tomber sur la tête, mais ils ne pensent qu'à organiser une soirée... mouais... On ne ressent pas l'urgence, ni la fatalité, ni l'horreur de la situation. Il ne se passe presque rien, alors qu'on sait très bien que si un astéroïde nous tombait sur le coin du nez, le monde plongerait tout de suite dans le chaos...

Pour moi, l'intrigue de ce roman est complètement sans intérêt. Pourtant, il y avait matière à faire quelque chose de génial avec une telle amorce ! L'auteur a peut-être voulu faire un roman qui fait réfléchir sur la vie, sur sa valeur, mais c'est raté ! En plus d'une intrigue soporifique, j'ai trouvé les personnages franchement inintéressants. Je n'ai pas réussi à m'attacher ne serai-ce qu'un peu à eux. A part peut-être Peter, qui est le plus mature de ce groupe hétéroclite. Globalement, les protagonistes manquent cruellement de profondeur et n'attirent pas du tout la sympathie.

En conclusion, j'ai été très déçue par ce roman et je suis difficilement arrivée au bout de ma lecture. Le thème central du livre n'est pas du tout approfondi, on se contente de suivre des lycéens avec des préocupations puériles de lycéens (faire la fête, aller dans des bars, qui va coucher avec qui). Les personnages m'ont irritée et je ne me suis pas attachée à eux. Dommage !

1 commentaire:

  1. Mouais... je l'ai reçu aussi et du coup j'en retarde encore et toujours la lecture.

    RépondreSupprimer