vendredi 15 avril 2016

Red Queen

Couverture Red Queen, tome 1
Red Queen
de Victoria Aveyard
Editeur : Le livre de poche
Poche : 448 pages
Prix : 7.90 €

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

  • Mon avis :
Ce tome est sorti au grand format l'année dernière, et malgré ma tendance à l'achat compulsif, j'ai résisté ! J'ai entendu que du bien sur cette série, et j'ai sauté sur l'occasion de découvrir le premier tome suite à sa sortie au format poche. Je ressors de ma lecture complètement enchantée !

Mare Barrow, habitante d'un petit village du royaume de Norta, va bientôt fêter son dix-huitième anniversaire. Elle fait partie des Rouges, les simples mortels au service des Argents (qui eux possèdent des pouvoirs). Le jour de ses dix-huit ans, elle sera emmenée au front pour faire la guerre... ou plutôt pour servir de chair à canon. Lorsque son meilleur ami Kilorn, normalement promis à une vie d'apprentissage, se retrouve contraint d'être envoyé au front, Mare décide de trouver une autre alternative, de tout faire pour le sauver. De fil en aiguille, Mare se retrouvera au palais royal d'Archeon, entourée d'Argents, dans une position bien peu enviable...

Au départ, j'ai été un peu refroidie par l'univers mis en place par l'auteur. En effet, même s'il est très bien pensé, il m'a énormément rappelé celui de Red Rising (de Pierce Brown), dont je venais tout juste de lire le second opus. Toutefois, au fil des pages, j'ai été totalement happée par le récit et j'ai fini par apprécier l'univers pour ce qu'il est, sans me focaliser sur les ressemblances avec la saga de Pierce Brown. C'est un univers sombre, oppressant où l'espoir n'a pas vraiment la place de se développer. C'est une société profondément ségrégationniste et injuste. D'un côté comme de l'autre (chez les Rouges et les Argents) on n'est pas vraiment libre, même si c'est pire du côté des Rouges.
On sent que l'auteur maîtrise son univers, et par conséquent on n'a pas de mal à s'imaginer aux côtés des protagonistes.

Victoria Aveyard nous offre une intrigue passionnante, prenante et qui nous emporte jusqu'à la toute dernière page. J'ai eu l'impression de vivre cette histoire à cent à l'heure, entre les complots, les doutes, les divers évènements qui surviennent... Même si j'ai eu des moments d'interrogation et de doutes, je n'ai pas vu venir certaines choses au coeur de l'intrigue. Et ce final ! Génial !

Mare est une femme courageuse mais pas téméraire. Elle a conscience que ses actions n'engagent pas que sa seule personne et qu'elle peut provoquer bon nombre de choses. Je l'ai trouvée très mature et très réfléchie, je l'ai adorée.
Cal et Maven, les deux fils du roi, sont deux personnages complexes. Parfois, ils nous montrent que les Argents peuvent avoir de bons côtés. Malheureusement, leur "nature" et leur éducation font d'eux des personnages souvent détestables.

En conclusion, « Red Queen » a été une excellente découverte, un véritable coup de coeur. Il va être dur d'attendre la sortie du deuxième (et dernier) tome au format poche ! Je me retiens d'acheter le grand format, car je veux que cela fasse joli dans ma bibliothèque ;)

2 commentaires:

  1. Wouaw ! Quelle chronique positive ! Ce livre est dans ma wish List depuis longtemps, je craquerai bien un jour a force de voir des chroniques comme ça ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est dans ma PAL et ta chronique m'encourage à ne pas l'y laisser trop longtemps !

    RépondreSupprimer