vendredi 15 juillet 2016

L'agence de Mme Evensong, tome 3 : Les couleurs d'Eliza

L'agence de Mme Evensong, tome 3 : Les couleurs d'Eliza
de Maggie Robinson
Editeur : J'ai lu
Collection : Aventures et passions
Poche : 377 pages
Prix : 7.40 €

- Je sais que vous aimez votre travail à l'agence Evensong, Eliza. Mais mon beau-frère a besoin d'une gouvernante et je n'ai que vous sous la main. 
Comment refuser ce service à lady Raeburn ? Eliza se laisse convaincre et s'en va sonner chez Nicholas Raeburn, jeune peintre excentrique récemment débarqué à Londres avec sa fille. Elle découvre une étrange maison, où déambulent en plein jour des modèles nus. Quel endroit épouvantable pour une fillette de cinq ans ! Nicholas, fidèle à sa déplorable réputation, n'a que faire de ses sermons. Et la suite des événements tourne au cauchemar : tentative de meurtre, scandales, complots... Eliza serait-elle tombée dans l'antre du diable ? Il faut dire que Nicholas a un charme aussi sulfureux qu'irrésistible...

  • Mon avis :
Octobre 1904, Eliza est réceptionniste à l'agence Evensong et adore son emploi. Toutefois, sa patronne, lady Raeburn, a besoin d'elle pour une mission spéciale. Son beau-frère revient tout juste à Londres et a besoin immédiatement d'une gouvernante pour sa fille. Ayant déjà occupé ce poste par le passé, Eliza est parfaitement qualifié pour l'emploi. De plus, Mary Raeburn lui promet que cela sera temporaire, le temps de trouver une vraie gouvernante qui prendra le poste définitivement.
Notre héroïne se laisse convaincre, mais elle était loin de se douter que la réputation de Nicholas Raeburn était si fidèle à la réalité. Peintre renommé, il peint beaucoup de nus et les modèles vont et viennent dans sa maison dans le plus simple appareil. Cette mission ne sera pas de tout repos pour la chaste Eliza.

Le duo formé par nos personnages principaux est efficace. L'auteur nous entraîne dans une intrigue plaisante à suivre, parfois drôle, pleine de rebondissements, où les personnages apprennent à se connaître dans un contexte assez particulier. Au delà de la romance entre les personnages, les complots, les paparazzis, et les scandales alimentent aussi le récit. C'est souvent drôle !

Entre Eliza et Nicholas, cela fait tout de suite des étincelles. Lui voit Eliza comme une femme guindée, collet monté et donneuse de leçons. Quant à Eliza, elle pense que Nicholas n'est qu'un débauché, quand bien même il est un très bon père. Au fil des pages, Eliza se rend compte qu'il n'est pas un artiste dévoyé mais qu'il a simplement une vision du monde différente de la sienne. Quant à Nicholas, il découvre qu'Eliza est simplement une femme bien éduquée, qui sait ce qu'elle veut, et qui cache en elle quelques excentricités.
Je regrette que Sunny ne soit pas davantage présente au sein de l'histoire. Après tout, elle est à l'origine de toute cette histoire (en effet, il lui faut une gouvernante). Cela aurait été bien de la voir dans des situations "normales" avec Eliza, et aussi dans des scènes un peu plus espiègles (c'est une petite fille pleine de vie et de malice).

En conclusion, j'ai adoré « Les couleurs d'Eliza » et j'ai même trouvé ce troisième tome meilleur que les deux premiers. L'auteur nous propose une histoire intéressante avec des rebondissements et des personnages de caractère. C'est une chouette romance historique qui m'a fait passer un très bon moment !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire