mercredi 30 novembre 2016

Super connard, épisodes 1 et 2

Couverture Super connard, tome 1 : Super connard et moi Couverture Super connard, tome 2 : Super connard pas pour moi
Super connard, épisodes 1 et 2
de Clémence Lucas
Editeur : Hachette
E-book : 2.99 € chacun

À bientôt 22 ans, Izzy est une jeune femme maladroite mais terriblement attachante.
Rick, lui est le Super Connard. Le beau gosse à l'état pur qui use de son charme pour toutes les faire tomber et ne se prend pas la tête.
Tous les deux jouent au chat et à la souris pendant plusieurs mois jusqu'au jour où Izzy se laisse attraper. Mais tel est pris qui croyait prendre, le rôle du chat n'est pas forcément tenu par celui que l'on croit.

  • Mon avis :
Izzy, une jeune femme de vingt-deux ans, en pince secrètement pour Rick depuis longtemps. Ils se connaissent "de loin" depuis plusieurs années, ayant fréquenté les mêmes écoles. Toutefois, ils ont quelques années d'écart et ne se sont donc jamais spécialement fréquentés. Pourtant, Rick ne laisse pas Izzy indifférente, surtout depuis qu'elle le voit régulièrement : il prend son café tous les matins dans le bar où elle travaille, et il est le meilleur ami de son voisin, Shawn. Izzy résiste au charme de Rick, jusqu'au jour où elle craque...

A cause de NetGalley ou de mon Kindle, j'ai lu l'épisode 2 avant le 1, car les intitulés n'étaient pas les bons. Je m'en suis rendu compte lorsque j'ai voulu enchaîner avec la suite... Pas étonnant que je trouvais que quelque chose clochait niveau relation entre les divers personnages ! Cette petite mésaventure mise de côté, je dois tout de même dire que j'ai passé un moment agréable.

L'histoire m'a plu, même si elle comporte la plupart des clichés de la comédie romantique. On se laisse facilement prendre au jeu et on a hâte de savoir avec qui Izzy va finir.
Le triangle amoureux est vraiment bien abordé. Pourtant, au début, j'ai eu peur. Surtout que ce n'est pas du tout mon truc. Généralement, ça vire vite à l'exaspération chez moi. Étant donné que Rick et Shawn n'hésitent pas à s'affronter et à se dire les choses en face, on évite les situations de cachotteries insupportables (ou s'il y en a, cela ne dure pas longtemps).

Rick est un grand séducteur qui a conscience de son sex-appeal et n'a pas peur d'en profiter. C'est pourquoi certains le surnomme “ Super Connard ”. Toutefois, il n'est pas un baratineur et les femmes qui le fréquentent savent très bien où elles mettent les pieds.
D'habitude j'aime bien les personnages comme Rick, qui cherchent la "rédemption" et se transforment en gentil au fil de l'histoire. Pourtant, là, cela ne m'a pas spécialement touchée. A mon sens, le personnage de Rick est éclipsé par celui de Shawn que je trouve vraiment adorable :) Pourtant, avec le recul, je me rends compte qu'on le voit assez peu, mais lorsqu'il est là, il m'a totalement charmée.
Quant à Izzy, c'est un personnage qui évolue et j'ai envie de dire “tant mieux”. En effet, dans l'épisode 1 elle m'a tapée sur le système (je l'ai trouvée égoïste et trop butée) alors que je l'ai davantage appréciée dans le second épisode (elle est devenue moins bornée et plus rigolote).

En conclusion, « Super Connard et moi » est une lecture détente, rapide, légère et sympathique. C'est une comédie romantique qui possède tous les codes du genre, mais qui a tout de même su m'intriguer jusqu'au bout. J'ai préféré l'épisode 2 au premier, car je l'ai trouvé plus abouti et plus intéressant au niveau de l'intrigue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire