jeudi 12 janvier 2017

Un manoir pour refuge

Couverture Un manoir pour refuge, tome 1 
Un manoir pour refuge, tome 1
d'Ena Fitzbel
Editeur : Rebelle
Collection : Chimères
Broché : 340 pages

Élève au lycée français de Prague, Mila fait chaque nuit ce rêve étrange et rassurant d’un manoir perdu au fin fond de la lande écossaise. Elle y rejoint une amie chère à son cœur et Kenneth, un mystérieux jeune homme dont elle est tombée amoureuse.
Un jour, elle révèle à sa classe l’existence du manoir. Le soir même, le rêve qu’elle croyait immuable s’en trouve bouleversé : une domestique disparaît, tandis que l’une de ses camarades à Prague plonge dans un sommeil léthargique.
Mila doit se rendre à l’évidence : son rêve n’est pas comme les autres. Les frontières entre songe et réalité n’en finissent pas de se brouiller. La jeune fille est cependant loin d’imaginer la véritable nature de ce qui pourrait devenir un vrai cauchemar.
Commence alors une course contre la montre pour échapper à son emprise. Laissez-vous entraîner dans un univers onirique empreint de mystère !

  • Mon avis :
Depuis plusieurs jours, Mila s'endort et fait le même rêve. Celui d'un manoir Ecossais, perdu mais accueillant, où elle retrouve sa meilleure amie Bridget et son frère Kenneth, dont elle est amoureuse. Lorsque pour un cours d'écriture Mila dévoile son manoir et ses histoires à ses camarades, le rêve change. Une domestique du rêve disparaît et des camarades de classe se retrouvent à rêver du même manoir et des mêmes évènements.

L'illustration et le résumé ont tout de suite attiré mon attention. Tout nous laisse penser que l'on va avoir à faire à une histoire empreinte de mystères, et quelque part, c'est bien le cas. Le début du roman avance tranquillement, à bon rythme. L'intrigue se met en place, tout en nous donnant envie de découvrir ce qui se cache derrière les prochaines pages, puis les prochaines, et encore les prochaines.
Toutefois, vers la moitié du récit, j'ai commencé à m'ennuyer et à ne plus lire avec le même enthousiasme. La révélation sur ce manoir m'a surprise, mais je l'ai trouvée vraiment top (chut, je ne vous en dit pas plus). Toutefois, j'ai trouvé ce "filon" assez mal exploité, d'où ma déception sur la deuxième partie, et mon avis en demi-teinte. De plus, la fin est bien trop expéditive (voire brutale) à mon goût et assez brouillonne (même si les explications apportent des éclaircissements).

Plusieurs points de vue se mélangent dans le roman, et je pense que c'est ce qui m'a permis d'aller jusqu'au bout de ma lecture sans trop soupirer. En effet, je ne supportais pas du tout Mila/Elsa, et c'est quand même l'héroïne. Dur dur d'accrocher à 100% à un roman lorsque le personnage principal nous tape sur les nerfs. Toutefois, la galerie de personnages secondaires est assez plaisante et permet de voir différentes manières d'encaisser les révélations qui sont faites tout au long du récit. En effet, chaque personnage réagit différemment et j'ai aimé la f açon d'évoluer de certains (Michael et Lynn/Tif notamment).

En conclusion, Ena Fitzbel nous propose un récit atypique, intéressant et à l'univers fantastique intriguant. Même si je n'ai pas adhéré à 100% à « Un manoir pour refuge », je vous conseille de vous lancer si vous aimez la science-fiction et le fantastique. L'auteur a de très bonnes idées.

1 commentaire:

  1. En effet, c'est toujours compliqué quand on aime pas le personnage principal. Dommage !

    RépondreSupprimer