dimanche 5 août 2018

Une promesse dans les rocheuses

Couverture Une promesse dans les rocheuses 
Une promesse dans les rocheuses
d'Elizabeth Lowell
Editeur : Diva romance
Poche : 464 pages

Willow Moran a tout perdu sauf ses pur-sang arabes. Caleb Black est le seul qui puisse l’aider à retrouver son frère dans les Montagnes rocheuses du Colorado. Mais elle craint cet homme déterminé, car Caleb est aussi indompté et imprévisible que le territoire sauvage qu’il affectionne.

Toutefois, même si elle le défie sans arrêt, cette fougueuse dame du Sud sait que cet homme fier et solitaire fait partie de son destin. Et peu importe les dangers qui les menacent, ils doivent les affronter ensemble – car Willow a provoqué chez Caleb une passion si intense, un besoin si puissant qu’il terrasserait le Diable lui-même pour la posséder.

  • Mon avis :
Willow Moran, originaire de la Virginie de l'Ouest, est à la recherche de son frère Matthew. Afin d'éviter trop de question, elle se présente comme sa femme. Caleb Black, un pistolero, va la guider dans les rocheuses. De son côté, il va lui aussi mentir puisqu'il ne dit pas qu'il est à la recherche de Matthew depuis des mois, car il veut se venger. Un voyage de mille kilomètres les attend, celui-ci s'annonce long et périlleux, dans une ambiance particulière à cause des mensonges.

Au départ, j'ai été charmée par le récit, par l'ambiance. La vie à la dure dans les Rocheuses et les paysages américains des XVIIIeme et XIXeme siècles, sont des choses qui me passionnent. Toutefois, cela a été terni par des personnages inintéressants et une intrigue soporifique au possible.
De plus, j'ai trouvé les réactions de Caleb et leur relation pas vraiment crédibles, pour moi, ça sonnait faux. Au fil des pages, on passe à côté du reste : les paysages magnifiques et l'intrigue. L'auteur nous assomme avec des descriptions interminables concernant le quotidien des deux héros et avec des évènements intéressants bien trop vite expédiés. Les retournements de situation n'ont même pas le temps de pimenter le récit que c'est déjà fini !

Comme je le disais plus haut, je n'ai pas été emballée par les personnages, que ce soit individuellement ou ensemble d'ailleurs.
Willow est une femme à la fois courageuse et nunuche. C'est un curieux mélange, j'en convient, mais c'est ce que j'ai ressenti. Le pire, c'est vers la fin du récit, où j'ai trouvé que Willow agit comme une gamine chiante aux réactions puériles. Quant à Caleb, il est plutôt du genre "brute épaisse", limite à se taper le torse en disant "moi vouloir toi, toi être femme à moi" et j'avoue que ça ne m'a pas du tout charmée.

En conclusion, pour moi, « Une promesse dans les rocheuses » souffre de beaucoup trop de longueurs pour être agréable. De plus, la relation entre Caleb et Willow n'est pas crédible et je l'ai trouvé diablement soporifique. Dommage !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire