mardi 29 mars 2011

Rebecca Kean - Tome 1 : Traquée

Rebecca Kean - Tome 1 : Traquée (Cassandra O'Donnell)
Bit-lit - éditions J'ai lu

Résumé :
Burlington...nouvelle Angleterre. Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États unis, bref un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement, parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que partout ailleurs dans ce foutu pays. Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...Assayim. Ou, si vous préférez, son tueur à gages…

Mon avis :
J'ai gagné ce livre lors d'un concours. Je remercie très chaleureusement le site Place To Be ainsi que les éditions J'ai lu pour cette lecture, car elle a été vraiment géniale !!!

¤¤ Rebecca Kean est une puissante sorcière de guerre qui fuit son passé. Elle pense obtenir une vie tranquille dans la ville de Burlington (dans le Vermont). Cependant il se trouve que cette charmante ville a pour habitants une grande concentration de créatures fantastiques. L'Etat est dirigé par le Directum (conseil des chefs de chaque clan : vampires, lycanthropes, sorcières...) et Rebecca va devoir s'associer avec eux pour résoudre une affaire d'enlèvements, et s'assurer également son anonymat.

¤¤ Rebecca Keane est une héroïne comme je les aime. C'est une jeune femme de 26 ans au passé particulier. C'est une sorcière des éléments (puissante sorcière guerrière), forte et indépendante. Elle est également maman d'une petite Leonora de 9 ans (la petite touche de douceur). Rebecca a également un petit côté cruel, n'a pas froid aux yeux et n'hésite pas à avoir recours à la torture en cas de nécessité : quelques scènes sont assez dures dans le livre (sans pour autant être trop trash non plus). De plus, Rebecca est française (youpi !) et son vocabulaire de charretier ainsi que sa répartie m'ont bien faire rire.
Dans ce tome nous rencontrons aussi Raphael, maître vampire du Vermont âgé de 2500 ans. Dès les premières lignes j'ai su que j'allais l'adorer !
J'ai également adoré les personnages secondaires, surtout Bruce (chut, je ne vous en dirais pas plus lol).
Les joutes verbales entre Rebecca et sa meilleure amie loup-garou Beth m'ont fait beaucoup sourire.
On rencontre beaucoup de créatures surnaturelles : chamans, sorcières (de la simple potionneuse à la puissante guerrière), lycanthropes, muteurs, vampires, démons... Même si ces personnages ne sont pas "nouveaux", on sent que l'auteure maîtrise le sujet.

¤¤ L'écriture de Cassandra O'donnell est vraiment plaisante. Le récit à la première personne nous permet de nous plonger totalement dans l'histoire de Rebecca et dans l'univers créé par l'auteure. Ce monde est à la fois fascinant et inquiétant. Il n'y a pas de temps morts dans l'histoire, c'est rythmé et on ne s'ennuie pas un seul instant.

¤¤ En conclusion, j'adore !!!! Je remercie une fois de plus Place To Be et J'ai lu !!!
Tous les éléments sont réunis pour passer un excellent moment, et pour rendre cette saga bit-lit addictive. Une fois la lecture commencée, on ne peut plus s'arrêter. C'est LA nouvelle série bit-lit à ne pas rater. J'ai hâte de lire la suite au mois qui sort en Juin prochain.

Ma note : Image hébergée par servimg.com

Challenge fang's addict : 1er livre lu
Image hébergée par servimg.com


La saga Rebecca Kean :
Tome 2 : (15 juin)

3 commentaires:

  1. Ce livre à l'air super!! je fais aussi ce challenge, je vais le mettre dans ma wish-list!!

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, j'ai vraiment hâte de lire la suite (^-^) j'ai adoré cette lecture ! =)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai eu du mal avec Rebecca qui au début à un langage trop insultant. Ca m'a agacée mais vers la fin ça va mieux.
    J'ai trouvé aussi que l'histoire n'avait pas de temps mort mais la fin et la bataille avec le grand méchant est courte et retombe comme un soufflet. Un bon premier tome mais pas extraordinaire en ce qui me concerne.

    RépondreSupprimer