jeudi 7 juin 2012

La sélection

La sélection - Tome 1
de Kiera Cass
[-Robert Laffont-]

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'oeil des caméras... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...

  • Mon avis :
- « La Sélection » est une dystopie, mais pas aussi sombre que ce que j'ai pu lire jusqu'à maintenant. Je dirais qu'il s'agit ici d'une Dystopie-Romantique :)

- Suite à une Troisième et Quatrième guerre mondiale, les frontières de la planète sont modifiées. America Singer vit au Royaume d'Illéa avec sa famille. Le peuple est divisé en castes, portant chacune un numéro et une spécificité particulière. America et sa famille font partie des Cinq : artistes et musiciens.
America est amoureuse d'Aspen, de la caste Six (les servants et autres), et ils sont ensemble depuis 2 ans. Cette relation poserait évidemment problème si elle était connue de la famille d'America, alors ils se voient en cachette. Sous la pression de sa mère (car la famille a besoin d'argent) et celle de son petit ami (qui ne croit pas vraiment qu'elle va être tirée au sort), America participe à la Sélection.
Il s'agit d'un tirage au sort pour les jeunes filles entre 16 et 20 ans, de toutes les castes. Seules 35 seront retenues et vivront au palais avec le prince Maxon. A la fin il n'en restera qu'une : elle sera la future reine.

- Je l'avoue, j'ai eu un peu peur de me retrouver face à un livre façon « Bachelor » version ado, mais finalement ce n'est pas que ça ! Le côté télé-réalité n'est pas trop mis en avant et on a tendance à vite l'oublier. Dans un sens c'est pas plus mal que les émissions et les caméras ne sont pas au centre du récit. Je ne suis pas fan du tout de télé réalité.
« La Sélection » a un air de « Hunger Games » (pour le côté show télévisé, le Capitole, les castes) mais aussi de « Promise » (pour le côté clinquant et scintillant). Cependant dans le livre a tout de même sa propre marque de fabrique avec le côté romantisme.
Petit bémol pour moi : l'univers mis en place par l'auteure n'est pas assez exploité. Une fois que l'on arrive au palais avec America, on entend très peu parler de l'extérieur (mis à part les attaques de renégats, et encore). J'aurai aimé en savoir plus sur les castes, sur le peuple, sur les Troisième et Quatrième guerres mondiales, sur le fait que l'on soit revenu à une monarchie...
Cela ne m'a pas empêchée d'être totalement prise par le roman et par la relation entre America et Maxon !

- J'ai bien aimé le personnage d'America (à part son prénom lol), elle est naturelle, fraîche et n'aspire pas vraiment à avoir une vie de princesse (surtout avec quelqu'un qu'elle ne connaît pas). Elle participe vraiment uniquement pour sortir sa famille de la misère. Bien sûr, ses certitudes vont être ébranlées...
J'ai beaucoup aimé Aspen au début, et puis je n'ai pas compris sa décision juste avant la Sélection. En fait, c'est comme si ça ne collait pas avec la personnalité qu'on nous a présenté au départ. Il m'a fait l'effet d'un super macho.
Le Prince Maxon est ... délicieux ? Adorable ? Charmant ? Bon, vous l'aurez compris, je suis Team Maxon ! Au contact d'America il va se transformer et leur relation est vraiment délicieuse.

- « La Sélection » est un roman qui se lit vraiment très vite, j'ai eu du mal à le lâcher. J'ai tout de suite été happée par l'histoire, prise dans le jeu. Et quand la fin arrive, on se dit "non, c'est pas possible, il manque des pages ?". J'ai hâte de lire la suite, mais le problème est que le Tome 2 « L’élite » arrive  seulement en avril 2013. Il va falloir prendre son mal en patience !



2 commentaires: