jeudi 26 juillet 2012

N'ayez crainte !

N'ayez crainte ! 
de Peter Leonard
[-Pocket-]

Détroit. Karen, mannequin d'une trentaine d'années, s'est fait flouer par son ex, Samir, un riche Irakien propriétaire d'épiceries fines - et aussi prêteur sur gages. Elle l'a quitté et il refuse de lui rendre les 300 000 dollars qu'elle lui a confiés.
Quand une nuit, deux petites frappes font irruption chez Lou Starr, le nouveau compagnon de Karen - un Grec à moumoute bedonnant -, pour le délester des 9 600 dollars qu'il vient de gagner au casino, Karen a une idée... Elle leur fait miroiter une petite fortune s'ils l'aident à cambrioler la maison de Samir.
Pour mener à bien l'opération, elle engage aussi une brute mal dégrossie tout juste sortie de prison. Et, bizarrement, le cambriolage part en vrille. Samir plonge dans le coma, l'un de ses employés est tué. Seul point positif, ils ont récupéré le coffre-fort.
Mais quand ils l'ouvrent : il est vide !

  • Mon avis :
« N'ayez crainte » est une excellente surprise, un polar déjanté qui se déroule à cent à l'heure.

Karen, une jeune trentenaire, vit avec Lou Starr depuis quelques mois. En pleine nuit, deux cambrioleurs s'en prend à eux pour dérober les 9600 dollars que Lou a gagnés au casino quelques heures plus tôt. Karen a une idée de génie. Discrètement, elle propose aux cambrioleurs de partager beaucoup d'argent s'ils l'aident à récupérer son argent chez son ex, un préteur sur gage du nom de Samir.
Le plan se met en place assez facilement, et tout semble en bonne voie. Cependant, rien ne se déroule comme prévu pendant le cambriolage et une fois qu'ils sont à l'abri : le coffre est vide !

Commence alors une traque absolument géniale, qui tient le lecteur en haleine jusqu'au bout. L'intrigue est vraiment très bien ficelée. C'est simple : on n'a pas le temps de s'ennuyer.
Chaque fin de chapitre nous pousse à continuer le livre, la plume de Peter Léonard est vraiment très addictive. On passe d'un groupe de personnages à un autre, tous plus géniaux les uns que les autres. Ils sont certes "basiques" (un prêteur sur gages, des hommes de main, des cambrioleurs...) mais leurs personnalités forment un mélange explosif et bien souvent drôle.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Karen. Elle se retrouve dans une histoire abracadabrante qu'elle a pourtant créée, mais dont elle n'attendait pas les conséquences. Malgré tout, elle a de la ressource (et de la chance) et ses erreurs ne sont que plaisir pour nous car ils alimentent cette superbe course-poursuite.

Pour conclure, « N'ayez crainte » est un polar génial, déjanté à souhait. Le rythme va crescendo, s'accélère au fil des pages et termine en apothéose. J'ai adoré ma lecture !



Livre lu pour :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire