samedi 20 juillet 2013

La dame au chevalier

Couverture La dame au chevalier
La dame au chevalier
de Jackie Ivie
Editeur : Milady
Collection : Romance - Pemberley
Poche : 460 pages
Prix : 8,70 €

La vengeance est un plat que certains aiment chaud.
Morganna KilCreggar a juré de se venger du clan FitzHugh qui a détruit sa famille. Surpassant les exploits de tous les hommes de son clan, elle dissimule sa féminité sous un déguisement, et le maniement de l’épée n’a bientôt plus de secret pour elle. Quand Alexander FitzHugh fait d’elle son écuyer, il est à mille lieues d’imaginer ce que lui cache son serviteur. Pourtant, il se sent étrangement attiré par ce garçon.
Soudain en proie à un désir importun, la ravissante vengeresse perd de vue son objectif… Dans la couche du chevalier l’attendent d’irrésistibles plaisirs sensuels.

  • Mon avis :
Le résumé était très prometteur : une histoire de vengeance, une jeune femme travestie en garçon, et deux ennemis qui finissent par s'apprécier. Toutefois, je dois avouer que je n'ai pas accroché à cette histoire, ni à ses personnages.

Morganna KilCreggar est une jeune fille qui a pris l'identité d'un garçon depuis plusieurs années. Douée au combat, elle est désormais Morgan et dirige un petit groupe d'hommes qui pillent les soldats morts sur les champs de bataille. Ce n'est pas honorable, mais les gens du villages doivent survivre. Morganna se fait prendre sur le fait par Alexander FitzHugh, membre du clan qui a décimé sa famille. Il a pitié de son apparence plutôt frêle (mais ne doute pas un seul instant du fait qu'elle soit un garçon) et fait d'elle son écuyer. Morganna est contrainte d'accepter, puis voit ensuite le plan idéal pour assouvir sa vengeance. Alexander la mènera au chef du clan, et elle pourra le tuer.

Alexander et Morganna sont sur les routes pour rejoindre le clan FitzHugh. Cette dernière se révèle être une très bonne chasseuse, douée avec toute sorte d'armes. Alexander est fasciné de voir autant d'adresse et de force dans un si petit corps. Petit à petit, Morganna attire le regard des femmes et l'animosité des hommes (qui voient en elle un rival). Elle va même attirer l'attention du roi d'Ecosse Robert Bruce. Quant à Alexander, il devient de plus en plus furieux car il est attiré par Morganna, et pour lui il n'est pas normal d'être attiré par un homme. Il rejette sa colère sur elle et lui en fait voir de toutes les couleurs.

Le postulat de départ est très original et j'avais hâte de voir comment les évènements allaient se dérouler. Au début, l'histoire entre Morganna et Alexander est plaisante, des fois drôle, et on se laisse porter par le récit. Toutefois, une fois passé un certain nombre de pages, j'ai fini par m'ennuyer et quelques défauts ont sérieusement entachés ma lecture.

Certaines descriptions sont vraiment trop longues, inutiles et assez fouillis. J'ai dû relire quelques passages pour être sûre d'avoir bien tout saisi. Il en va de même pour les dialogues, qui deviennent mortellement ennuyeux et redondants une fois qu'Alexander a découvert le secret de Morganna.
Il y a également un problème de traduction. Pratiquement tout le long du livre, Alexander ne sait pas que Morganna est une fille, mais certains mots sont écrits (et dits) au féminin : Morganna lui dit « Je suis bonne » p.79 (en parlant du tir) ou encore Alexander lui dit qu'elle est « dangereuse » p.98 ou « couverte » p.118. Du coup, niveau cohérence, ce n'est pas terrible. C'est la même chose pour la négation : il n'y en a pas.

L'histoire m'a relativement plu jusqu'au moment où ils arrivent au château d'Argylle. Toute la partie où Morganna montre ses talents m'a parue inutile et beaucoup trop longue. En revanche, l'épilogue était très sympathique.

Au final, « La dame au chevalier » a été une déception pour moi. C'est dommage, car le résumé était très prometteur.

Livre lu pour :

1 commentaire: