vendredi 14 février 2014

Le demi-monde, tome 2 : Printemps

Couverture Le demi-monde, tome 2 : Printemps 
Le demi-monde, tome 2 : Printemps
de Rod Rees
Editeur : J'ai lu
Collection : Nouveaux millénaires
Broché : 524 pages
Prix : 21€

Les ombres étendent leur emprise sur le Demi-Monde. Les soldats de Heydrich défilent au pas de l’oie dans les rues de Paris, Lilith, déesse maléfique venue du fond des âges, s’est réveillée, et Norma Williams n’a d’autre choix que de prendre la tête de la résistance. Perdue dans ce cauchemar virtuel, écrasée par les terribles responsabilités qui pèsent sur ses frêles épaules, elle ne peut même pas compter sur ceux qu’elle croyait être ses amis, mais qui l’ont trahi. Pour triompher de la folie du Demi-Monde, elle doit se dépasser… ou périr.

  • Mon avis :
Le Demi-Monde est un programme informatique créé pour entraîner les soldats américains aux conflits souvent insolubles (en Afghanistan, en Irak...). L'ordinateur ABBA gère se monde virtuel avec ses trente millions d'habitants. Ceux-ci sont gouvernés par les hommes les plus cruels de l'histoire : sympathisants nazis, le directeur de la police secrète de Staline, des pros de la torture... La surpopulation et les idéologies douteuses font de ce monde un véritable Enfer : grandes tensions, guerres, trahisons, rébellions.
Peu à peu de programme échappe à ses concepteurs, devenant heuristique. Il est certes entouré de cybermurs, mais avec dix-huits dérangés tels qu'Heydrich à la tête du Demi-Monde, on peut aisément craindre le pire pour l'avenir.

Le Demi-Monde est un univers à la fois riche, original et déjà-vu. En effet, l'auteur a façonné son monde avec des éléments de notre propre histoire et des personnages connus. Il est divisé en cinq secteurs, reprenant les plus grandes nations, les plus grandes religions. La technologie y est maintenue au stade de l'ère victorienne.

Je vous conseille de ne pas lire la suite de mon avis si vous n'avez pas lu le premier tome.

Si j'ai vraiment adoré le premier tome "Hiver", je dois bien avouer que j'ai été beaucoup moins emballée par ce deuxième opus "Printemps".
Celui-ci offre une intrigue assez brouillonne, et beaucoup plus concentrée sur la religion et les choses mystiques.

Le conflit dans le Quatrième Règne s'est désormais déplacé dans le Quartier Chaud (qui se rapproche de notre Europe), où Heydrich a réussir à asseoir une occupation de certains territoires. La fille d'Heydrich (Aaliz) a réussi à prendre possession du corps de Norma Williams dans le monde réel (fille du président des Etats Unis). Septimus Bole (un des concepteurs du Demi Monde, du programme informatique ABBA) est de mèche avec Heydrich. Ils veulent asservir à la fois le monde réel et le programme informatique.
Quant à Ella Thomas, elle se retrouve transformée en une espèce de créature mystique. Ses amis (Vanka, Norma, Burlesque et Rivet) veulent la rejoindre pour la sauver. Mais a-t-elle vraiment besoin de l'être ? C'est plutôt le groupe d'amis qui se retrouve en danger à tous les coins de rues.

Comme je le disais, j'ai beaucoup moins accroché à l'intrigue de ce deuxième tome. A vrai dire, j'ai eu l'impression de lire un tome de transition, préparant les enjeux du troisième volet. De plus, le côté steampunk du premier tome a pratiquement disparu, et c'est vraiment dommage car je l'aimais beaucoup.
J'ai été assez déçue par la tournure que prend le personnage d'Ella. C'est logique, et cela convient très bien à l'intrigue, mais j'avais tellement adoré la jeune fille dans le premier tome, que je me trouver perturbée de la voir comme cela, pas du tout elle même. J'espère la retrouver pleinement dans le prochain volume.

L'écriture de l'auteur est toujours aussi spéciale et je l'ai appréciée, bien que je l'ai trouvé un peu lourde à certains moments. Son univers est bien travaillé et toujours aussi riche, tout comme ses personnages d'ailleurs, que j'aime beaucoup.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire