vendredi 25 septembre 2015

Les héritières de Rome

Couverture Les Héritières de Rome
The Empress of Rome, book 2 : Les héritières de Rome
de Kate Quinn
Editeur : Pocket
Poche : 441 pages
Prix : 7.70 €

En l'an 69, la splendeur de Rome appartient au passé, et tous se disputent les restes de l'Empire. Surtout chez les Cornelii... L'ambitieuse Cornelia s'imagine déjà à sa tête : l'empereur Galba a désigné son époux pour héritier. Et sa sœur, Marcella, passionnée d'histoire, a décidé qu'elle ne s'écrira pas sans elle. Mais un coup d'État meurtrier bouleverse leurs vies et laisse à Lollia, leur cousine, l'occasion de tirer son épingle du jeu – sa petite sœur Diana préférant les courses de char à l'agitation politique. L'histoire est lancée au galop et emporte les quatre héritières. À la fin, il n'y aura cependant qu'un empereur... et qu'une seule impératrice...

  • Mon avis :
Après mon coup de coeur pour « La maîtresse de Rome » j'ai tout de suite voulu me plonger dans le prochain tome de cette saga. J'ai décidé de suivre la publication en VO, à savoir que celle-ci positionne « Les héritières de Rome » comme deuxième tome (et non « L'impératrice des sept collines » comme la publication française). 

L'intrigue de « Les héritières de Rome » se déroule en 69 après J.C. (soit avant le premier roman, « La maîtresse de Rome »), durant la période où le titre de César sera accordé à quatre Empereurs successifs. Nous suivons la vie de quatre cousines issues de la famille Cornelii dans cette situation politique instable et très tendue. C'est un roman où se mêlent la passion, l'amour, la trahison, la politique, les complots, l'amitié... L'auteur n'épargne pas ses personnages et on vit à cent à l'heure à leurs côtés. J'ai été happée par le récit du début à la fin, et j'ai lu le roman pratiquement d'un seul tenant. J'ai adoré l'ambiance assez dure du récit, où l'on retrouve les courses de char du Cirque Maxime, le faste des réceptions chez les patriciens, mais aussi le mauvais côté, avec l'horreur des guerres, les affrontements politiques, l'esclavage...

Concernant les personnages principaux, je les ai beaucoup aimées et toutes pour différentes raisons. Kate Quinn a su nous offrir des protagonistes originales, imparfaites et intéressantes car bien travaillées. Globalement, elles ont toutes les quatre un fort caractère et elles ne se laissent pas marcher sur les pieds. Chacune est ambitieuse et les Cornelii savent ce qu'elles veulent, et ce qu'elles ne veulent pas !

J'ai aimé Diane pour sa témérité et son côté garçon manqué. C'est une jeune femme qui a du répondant. Par exemple, ses piques assassines envers sa belle soeur sont excellentes. Quant à Lollia, je ne peux pas dire que j'ai apprécié son caractère, mais je trouve que c'est un personnage marquant, au même titre que Cornelia. Elles mettent toutes les deux un peu de temps à se "réveiller" mais une fois qu'elles prennent leur destin en main, attention à quiconque se mettra en travers de leur chemin. Le seul personnage que j'ai aimé au début, mais que j'ai fini par presque détester, c'est Marcella. Seule sa fin m'a fait ressentir de la pitié pour elle (et aussi parce que j'ai lu « La maîtresse de Rome » avant, et donc je sais ce qui l'attend).

Je trouve que lire ce roman en deuxième est vraiment très intéressant. Certains passages apparaissent comme des clins d'oeils à des évènements de « La maîtresse de Rome » ou à ses personnages (que l'on rencontre, mais plus jeunes). Après, cela n'engage que moi et ce n'est qu'un conseil, vous faites comme bon vous semble :)

En somme, « Les héritières de Rome » n'a certes pas été un coup de coeur comme pour « La maîtresse de Rome » (il m'a manqué un petit quelque chose, c'est passé à un cheveu !), mais j'ai tout de même adoré ma lecture. Kate Quinn a une plume prenante et addictive, et elle m'a transportée de la première à la dernière page.

1 commentaire:

  1. Je ne suis pas sûre d'adhérer à cette période de l'histoire, mais à l'occasion je laisserai peut-être une chance à cette saga... A voir !

    RépondreSupprimer