lundi 11 avril 2016

Zombie, Ohio

Couverture Zombie, Ohio
Zombie, Ohio
de Scott Kenemore
Editeur : Panini
Broché : 480 pages
Prix : 14 €

Après avoir trouvé la mort dans un accident de voiture, Peter Mellor renait sous la forme d'un mort vivant doté d'intelligence (mais amnésique). Alors que la société s'écroule autour de lui, cet ancien professeur de l'Ohio va vite comprendre que la vie de zombie n'est pas toujours rose. Les humains, quelque peu réfractaires à ses nouvelles inclinaisons, essayent de le tuer dès qu'ils le peuvent. Et son addiction à la matière grise ne le rend pas très populaire auprès de ses anciens amis. Pour ne rien arranger, Peter découvre que sa mort n'était pas accidentelle. Il décide de mettre sa nouvelle vie à profit et de résoudre son propre meurtre.

  • Mon avis :
Le synopsis (qui m'a un peu fait penser à "Warm bodies" d'Isaac Marion) m'a tout de suite intriguée. En effet, il n'est pas commun que l'on se retrouve du côté des zombies ;) C'est donc avec grand enthousiasme que j'ai entamé ma lecture.

Notre héros, Peter Mellor, se réveille dans la neige à côté de sa voiture fortement accidentée. Il comprend qu'il a du passer à travers le pare-brise. Désorienté, il a perdu la mémoire et ne sait plus qui il est. Sa quête d'identité va le mener dans la petite ville de Gant dans l'Ohio. Il y découvre son meilleur ami Sam, une invasion zombies qui dure depuis trois semaines, et... sa condition de zombie. Peter se sent seul, il sait qu'il sera incompris et se raccroche à son humanité tant qu'il peut cacher sa véritable "nature". Toutefois, un évènement va lui faire complètement les pédales, et Peter embrasse pleinement sa nouvelle nature : un zombie avide de cerveaux bien spongieux. 

Le début avait tout pour plaire, et puis passé la centaine de pages, le rythme et l'histoire s'enlisent, jusqu'à éteindre mon intérêt peu à peu. L'intrigue en elle-même ne m'a pas passionnée outre mesure. De plus, l'aspect d'enquête sur la mort de Peter passe totalement à la trappe. On en entend parler juste quelques lignes, et hop, on passe à autre chose. C'est vraiment dommage. A vrai dire, je m'attendais à un livre de zombies un peu orienté polar, avec une quête d'identité et une enquête. Mais non.

Le roman est divisé en trois parties assez inégales. La première m'a plu, la deuxième est trop longue et sous exploitée, quant à la dernière partie, elle est pleine d'action mais bien trop rapide.
Le roman est alourdit par le fait qu'il n'existe aucun chapitre. Ce côté 'lourd" du roman est également renforcé par le fait que son héros est un peu "pataud".

En effet, Peter n'est pas vraiment le genre de héros que j'affectionne. Il n'est pas anthipatique, mais je ne l'ai pas trouvé attachant non plus. Pourtant, certains passages m'ont touchée et on sent que l'auteur fait un effort pour aborder un côté plus "psychologique" dans son récit. Cela n'a pas fonctionné pour moi, dommage. Les personnages secondaires ne sont pas assez développés pour que je ressente quelque chose de particulier à leur égard (autre chose que de l'indifférence j'entends).

Dans ce registre littéraire, j'aime beaucoup suivre l'évolution de l'invasion zombie. Malheureusement, on zappe tout de suite cette partie. En effet, Peter a perdu la mémoire et le peu d'informations qu'il amasse au fil du temps n'est pas suffisant.

En conclusion, "Zombie Ohio" est un roman qui n'a pas su me convaincre.  Le début m'a plu mais j'ai fini par m'ennuyer, et ce jusqu'à la fin du livre. J'ai vu que ce tome était le premier d'une trilogie (on ne dirait pas vu la fin) et je ne pense pas me laisser tenter par la suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire