dimanche 23 septembre 2018

La colline aux esclaves

Couverture La colline aux esclaves 
La colline aux esclaves
de Kathleen Grissom 
Editeur : Charleston
Broché : 428 pages

À 6 ans, Lavinia, orpheline irlandaise, se retrouve esclave dans une plantation de Virginie : un destin bouleversant à travers une époque semée de violences et de passions... En 1791, Lavinia perd ses parents au cours de la traversée les emmenant en Amérique. Devenue la propriété du capitaine du navire, elle est envoyée sur sa plantation et placée sous la responsabilité d'une jeune métisse, Belle. Mais c'est Marna Mae, une femme généreuse et courageuse, qui prendra la fillette sous son aile. Car Belle a bien d'autres soucis : cachant le secret de ses origines, elle vit sans cesse sous la menace de la maîtresse du domaine. Ecartelée entre deux mondes, témoin des crimes incessants commis envers les esclaves, Lavinia parviendra-t-elle à trouver sa place ? Car si la fillette fait de la communauté noire sa famille, sa couleur de peau lui réserve une autre destinée.

  • Mon avis (en quelques mots) :


L'auteure nous offre une histoire à la fois captivante, prenante et émouvante. J'ai eu du mal à me décider à me lancer dans cette lecture, car j'avais peur qu'elle soit beaucoup trop poignante. Je suis très sensible à ce genre d'histoire, où l'on découvre le pire de l'humanité, l'esclavage, les camps de concentration, les horreurs de la guerre... À chaque fois je me demande comment l'être humain peut faire preuve d'aussi peu d'empathie et peut volontairement porter préjudice à un autre.

Je me suis sentie bouleversée par les destins entrecroisés de ces personnages que l'on suit. L'auteure nous parle d'amour, d'amitié, de famille, des liens du sang et des liens du cœur, et aussi de l'espoir.
Kathleen Grissom nous fait ressentir tout un panel d'émotions : la joie, la tristesse, l'injustice, la douleur, la honte, des instants de bonheur...

J'avoue avoir eu un peu de mal avec le personnage de Lavinia dans certaines étapes de sa vie. Elle est parfois vraiment chiante et beaucoup trop naïve. La jeunesse n'excuse pas tout, surtout lorsque l'on vit dans un monde si dur et qu'on vit les terribles choses qu'elle a vécues.
C'est la seule raison pour laquelle je ne peux pas mettre 20/20 à ce livre.

En conclusion, je trouve que c'est un roman à découvrir. Il peut être parfois dur à lire émotionnellement, mais il permet de ne pas oublier ce dont l'Homme est capable, et je l'espère, pousser les gens à être meilleurs envers les autres. C'est également un roman "divertissant" si l'on peut dire, où se mélangent bon nombre de personnages différents mais tous attachants. 

Sinon, j'ai déjà la suite dans ma PAL et je pense que je ne vais pas tarder à lire « Les larmes de la liberté ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire